trouver

trouver [ truve ] v. tr. <conjug. : 1>
• fin XIIe; truver 1080; lat. pop. °tropare « composer (un air, un poème) » (cf. troubadour), puis « inventer, découvrir » (cf. lat. médiév. contropare controuvé)
I
1Apercevoir, rencontrer, toucher (ce que l'on cherchait ou ce que l'on souhaitait avoir). découvrir; fam. dégoter, dénicher. Chercher qqch. jusqu'à ce qu'on le trouve. Trouver une place pour se garer. Je restai « dans l'obscurité, cherchant des allumettes, n'en trouvant pas » (Maupassant). « Il en est de la lecture comme des auberges espagnoles... On n'y trouve que ce qu'on apporte » (Maurois). Trouver son chemin. Trouver de l'or, du pétrole, un trésor ( invention) . Mots que l'on trouve dans un dictionnaire.
2Se procurer; parvenir à avoir, à obtenir. Trouver un appartement, des capitaux ( réunir) . Trouver une situation, du travail. Trouver sa voie. Ne pouvoir trouver le sommeil. Trouver asile, refuge auprès de qqn. Trouver grâce devant qqn. Trouver son intérêt dans une affaire (cf. S'y retrouver). Il y a trouvé son compte. Trouver acquéreur.
3Parvenir à rencontrer, à être avec (qqn). Où peut-on vous trouver ? atteindre, contacter, joindre. Le matin, vous la trouverez chez elle.
(v. 1200) Aller trouver qqn, aller le voir, lui parler. « Il vint trouver votre père, l'accabla de reproches » (Musset).
Obtenir (qqn) pour son service. Trouver une bonne secrétaire. Trouver chaussure à son pied.
IIDécouvrir, rencontrer (qqn, qqch.), sans avoir cherché. 1. tomber (sur). « Il avait trouvé sur le banc [...] un mouchoir » (Hugo). Être comme une poule qui a trouvé un couteau. (Abstrait) Trouver une difficulté sur son chemin. Il a trouvé la mort dans un accident ( mourir) . (Avec on, nous, vous) Constater l'existence de, rencontrer. « Vous trouverez dans les climats du nord des peuples qui ont peu de vices » (Montesquieu). Rencontrer au cours d'une lecture. Un mot qu'on trouve dans Corneille. « Vous ne trouverez jamais, chez Hugo, la moindre impropriété de langage » (A. Gide).
(Compl. personne) « Dans ce petit cabaret, je trouvai trois braves » (Vigny). Trouver son maître. Trouver à qui parler. Fam. Essuyer la riposte de (qqn). Si tu me cherches, tu vas me trouver.
(Sujet chose) « Chaque mauvaise nouvelle trouve aussitôt son messager » (Maurois).
III(Abstrait)
1(1080) Découvrir par un effort de l'esprit, de l'attention, de l'imagination. imaginer, inventer. Trouver (le) moyen de. Trouver un biais, un prétexte, un expédient. Trouver un plan, un compromis, le filon, la parade. « La dernière chose qu'on trouve en faisant un ouvrage est de savoir celle qu'il faut mettre la première » (Pascal). Ne pas trouver ses mots : avoir du mal à s'exprimer. Trouver le mot juste. Trouver la clé d'une énigme, la solution d'un problème. deviner. Trouver le joint. « À l'auscultation, ceux qui me soignent affirment qu'ils ne trouvent rien » (Martin du Gard). déceler. « Ils avaient trouvé le secret de l'équilibre » (Duhamel). J'ai trouvé que x est égal à 0.
Absolt Eurêka ! J'ai trouvé !
Fam. Où avez-vous trouvé cela ? qu'est-ce qui vous fait croire cela ? ⇒fam. 2. pêcher, prendre.
Péj. Il n'a rien trouvé de mieux que de tout raconter.
2Pouvoir disposer de (temps, occasion, etc.). « Je ne trouve pas le temps de la regarder [la nature] par les yeux des autres » (Louÿs). Trouver l'occasion, la possibilité de faire qqch. « Sans trouver la force d'articuler une seule parole » (Fromentin) .
(v. 1250) TROUVER À... (et inf.) :trouver le moyen de... « Dès qu'il y aura du danger, nous trouverons bien à vous faire sauver par là-haut » (Zola). « j'aurais bien fini par trouver à gagner ma vie » (A. Gide). — TROUVER (qqch.) À (et l'inf.). 1. avoir (à). Il « ouvrit la bouche mais ne trouva rien à répondre » (Saint-Exupéry). Trouver à redire à qqch.
3 ♦ TROUVER (tel sentiment, tel état d'âme) DANS, À, etc. :éprouver. « Je trouvais dans une tendresse infinie [...] l'apaisement de mes souffrances » (Proust). Trouver du plaisir à parler avec qqn. « comme un curé de village trouve joie à parcourir chaque soir les étroites allées de son jardin » (Maurois).
IVVoir (qqn, qqch.) se présenter d'une certaine manière.
1(XIIe; avec un compl. et un attribut du compl.) Trouver porte close. « Je doute que vous la trouviez vivante » (Balzac). (Avec un objet dir. qualifié par un compl. ou une propos.) Trouver qqn au lit. Je l'ai trouvé fouillant dans mon tiroir. surprendre. « il la trouva qui mettait des cataplasmes à une vieille dame » (France).
2(XIIe) TROUVER (un caractère, une qualité) À (qqn, qqch.),lui attribuer, lui reconnaître un caractère, une qualité. Je lui trouve mauvaise mine, beaucoup de charme. « Hélène trouvait à son mari une roideur correcte qui ne lui déplaisait pas » (France). « Je trouvais à cela une grande poésie » (F. Mauriac). Fam. Mais qu'est-ce qu'elle peut bien lui trouver ? (comme qualité, agrément).
3(XIIIe) TROUVER (qqn, qqch.) et attribut :estimer, juger que (qqn, qqch.) est... ⇒ considérer, regarder (comme), tenir (pour). Trouver qqn gentil. « Il craignait que je ne la trouve moche » (Montherlant). « je ne trouve pas bien ce que vous faites » (Maurois). « Swann trouva délicieuse sa simplicité » (Proust). Il a trouvé ce film excellent. Trouver le temps long. Fam. La trouver mauvaise , saumâtre. (1538) TROUVER BON, MAUVAIS QUE (et subj.). approuver, désapprouver. « Trouveriez-vous mauvais qu'on protège les arts ? » (Augier). déplorer.
4(1636) TROUVER QUE... (et l'indic.) :juger, penser que... « Elle trouve que son mari ne s'occupe pas d'elle » (Maurois). estimer. « Mais trouvez-vous que ce soit bien héroïque ? » (Mérimée). Vous trouvez ? vous croyez ? « Il est rudement joli garçon. — Tu trouves ? » (Maupassant).
V ♦ SE TROUVER v. pron.
1(1636) Être en présence de soi-même, découvrir sa véritable personnalité. « Maintenant je me cherche, et ne me trouve plus » (Racine). « Uni à d'autres hommes [...] l'homme se trouve lui-même en s'oubliant » (Maurois).
2Être (en un endroit, en une circonstance, en présence de...). Les personnes qui se trouvaient là. Il se trouvait alors en Italie. Se trouver à (et inf.). « Je me trouvais, un matin, à jouer avec deux nouveaux » (Bourget). Se trouver tête à tête, nez à nez avec qqn. « Nous nous trouvions quarante millions d'agriculteurs face à quatre-vingts millions d'industriels ! » (Saint-Exupéry). « Il ne faisait pas bon se trouver sur son chemin » (Hamilton). (Choses) Il prit un dossier « qui se trouvait sous un serre-papier » (Balzac). Son nom ne se trouve pas sur la liste. 1. être, figurer. Cette ville se trouve au bord de la mer. se situer. Loc. prov. Cela ne se trouve pas sous les pieds, sous le sabot, dans le pas d'un cheval.
3Être (dans un état, une situation). Les circonstances où nous nous trouvons. Se trouver dans une situation difficile. « La nécessité dans laquelle Napoléon s'était trouvé de lui donner un titre » (Balzac). Je me trouve dans l'impossibilité de vous aider. Il ne s'est jamais trouvé à pareille fête.
4 ♦ SE TROUVER ÊTRE, AVOIR... : être, avoir, par un concours de circonstances. « sans avoir cherché à savoir vos secrets, je me trouve les avoir appris en partie » (Mérimée). « Le secrétaire se trouvait être un assez mauvais sujet » (Goncourt). (Avec un attribut) « Elle se trouvait donc libre pour la semaine entière » (Maupassant). La cigale « Se trouva fort dépourvue Quand la bise fut venue » (La Fontaine).
5 Impers. (1549) IL SE TROUVE... : il existe, il y a. « Malgré les précautions prises par le notaire, il se trouva des témoins » (Balzac). se rencontrer. « Il se trouvera des hommes qui, au milieu du [...] chaos, auront une pensée désintéressée » (Renan ). — IL SE TROUVE QUE... : il se fait que, en fait. « Il se trouva que les plus beaux rêves, transportés dans le domaine des faits, avaient été funestes » (Renan). s'avérer. « Cette jeune fille qui vous dérange... il se trouve que c'est moi » (Marivaux). Fam. Si ça se trouve, se dit pour présenter une éventualité. « tu sais rien. Si ça se trouve, t'as même pas de cerveau » (M. Audiard, « La Grande Sauterelle », film). peut-être (que).
6 (Avec un attribut) Se sentir (en tel ou tel état). Se trouver dépaysé, embarrassé. Alors « vous vous trouvez bien dans votre bastide ? » (Maupassant). Comment vous trouvez-vous ce matin ? 1. aller, se sentir. Spécialt SE TROUVER MAL : s'évanouir. — SE TROUVER BIEN, MAL (de qqch.),en tirer un avantage, en éprouver du désagrément. « Un remède dont beaucoup de gens se sont bien trouvés » (Molière). « Notre globe s'en trouverait fort mal » (Chardonne). pâtir (de). « Tous ses amis se sont si bien trouvés de s'être fiés à lui. » (Mme de Sévigné). se féliciter, se louer.
Se croire, se juger. Se trouver malheureux. Elle fait un régime, elle se trouve trop grosse.
⊗ CONTR. Perdre.

trouver verbe transitif (latin populaire tropare, inventer, du latin classique tropus, trope) Rencontrer, découvrir par hasard et prendre quelque chose, quelqu'un, un animal qui sont ou semblent perdus : Il a trouvé un billet de cent euros par terre. Trouver un chien perdu. Découvrir l'être ou la chose que l'on cherchait : Il a trouvé un emploi. Rencontrer quelque chose sur son chemin au cours d'une action : Trouver une erreur dans un texte. Pouvoir se procurer quelque chose, rencontrer, voir quelqu'un, constater la présence de quelque chose : Des imbéciles, on en trouve partout. Vous trouverez mon nom dans l'annuaire. Voir quelqu'un, quelque chose dans tel état en arrivant quelque part : Trouver la maison vide en rentrant du travail. Nous l'avons trouvé gisant par terre. Pouvoir disposer de quelque chose pour l'utiliser : Trouver un moment de libre. Trouver la force de faire un travail. Rencontrer quelqu'un, quelque chose, les avoir, en bénéficier : J'ai trouvé un allié en lui. Parvenir à avoir : Cette voiture trouvera un acquéreur. Trouver enfin la paix de l'esprit. Avec un complément, forme des locutions verbales équivalentes à un verbe simple : Trouver refuge (= se réfugier). Trouver la mort (= mourir). Inventer quelque chose, le créer : Trouver une musique pour un film. Aboutir à une solution, une idée, une conclusion, etc. : Nous avons trouvé qui est l'assassin. Découvrir quelque chose par un examen : Trouver trop de globules blancs. Penser, croire : Vraiment, je trouve que tu exagères. Penser, juger que quelque chose, quelqu'un ont telle caractéristique, leur attribuer telle qualité ou tel défaut : Je lui trouve mauvaise mine. J'ai trouvé l'orateur très ennuyeux. Avoir l'occasion de : Il a trouvé à vendre sa vieille voiture.trouver (citations) verbe transitif (latin populaire tropare, inventer, du latin classique tropus, trope) Henri Bergson Paris 1859-Paris 1941 Il y a des choses que l'intelligence seule est capable de chercher, mais que, par elle-même, elle ne trouvera jamais. Ces choses, l'instinct seul les trouverait ; mais il ne les cherchera jamais. L'Évolution créatrice P.U.F. Joë Bousquet Narbonne 1897-Carcassonne 1950 Si tu ne trouves pas Dieu en toi, laisse-le où il se trouve… Langage entier Rougerie André Breton Tinchebray, Orne, 1896-Paris 1966 Ce qu'on cache ne vaut ni plus ni moins que ce qu'on trouve. Le Surréalisme et la Peinture Gallimard Jean Cocteau Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963 Académie française, 1955 Trouver d'abord. Chercher après. Journal d'un inconnu Grasset Denis Diderot Langres 1713-Paris 1784 On doit exiger que je cherche la vérité, mais non que je la trouve. Pensées philosophiques Bernard Le Bovier de Fontenelle Rouen 1657-Paris 1757 Il est vrai qu'on ne peut trouver la pierre philosophale, mais il est bon qu'on la cherche. Dialogues des morts Victor Hugo Besançon 1802-Paris 1885 […] Dieu bénit l'homme, Non pour avoir trouvé, mais pour avoir cherché. Les Contemplations, la Vie aux champs, I, 6 Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière Paris 1622-Paris 1673 […] Et l'on cherche souvent plus qu'on ne veut trouver. L'École des femmes, I, 4, Arnolphe Henry Millon de Montherlant Paris 1895-Paris 1972 Académie française, 1960 Qui veut trop trouver ne trouve rien. Carnets Gallimard Blaise Pascal Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662 Console-toi, tu ne me chercherais pas si tu ne m'avais trouvé. Pensées, 553 Commentaire Chaque citation des Pensées porte en référence un numéro. Celui-ci est le numéro que porte dans l'édition Brunschvicg — laquelle demeure aujourd'hui la plus généralement répandue — le fragment d'où la citation est tirée. Pablo Ruiz Picasso Málaga 1881-Mougins 1973 Je peux à peine comprendre l'importance donnée au mot recherche dans la peinture moderne. À mon avis, chercher ne signifie rien en peinture. Ce qui compte, c'est trouver. In revue The Arts Picasso speaks, New York, 1923 Commentaire Cette réflexion est citée d'ordinaire sous une forme condensée : « Je ne cherche pas, je trouve. » Georges Poulet Chênée 1902-Bruxelles 1991 Dieu n'est pas trouvé. Il se trouve. Études sur le temps humain, Pascal Plon Pierre Teilhard de Chardin Sarcenat, Puy-de-Dôme, 1881-New York 1955 Rien ne vaut la peine d'être trouvé que ce qui n'a jamais existé encore. La Vision du passé Le Seuil Paul Valéry Sète 1871-Paris 1945 Trouver n'est rien. Le difficile est de s'ajouter ce qu'on trouve. Monsieur Teste, la Soirée avec Monsieur Teste Gallimard Paul Valéry Sète 1871-Paris 1945 L'homme est absurde par ce qu'il cherche, grand par ce qu'il trouve. Moralités Gallimard saint Bernard de Clairvaux château de Fontaine, près de Dijon, 1090-Clairvaux 1153 Si vous êtes bon, Seigneur, à l'âme qui vous cherche, qu'êtes-vous donc pour celle qui vous trouve ? Mais il y a ceci d'admirable que personne ne puisse vous chercher sans vous avoir d'abord trouvé. Bonus es, Domine, animae quaerenti te ; quid ergo invenienti ? Sed enim in hoc est mirum, quod nemo te quaerere volet, nisi qui prius invenerit. Traité de l'amour de Dieu, X Archimède Syracuse 287 avant J.-C.-Syracuse 212 J'ai trouvé, j'ai trouvé. Commentaire « Eurêka. » Cité par Vitruve, De l'architecture (IX, 3). C'est l'exclamation d'Archimède découvrant soudain, au bain, la loi de la pesanteur spécifique des corps. saint Grégoire de Nysse Césarée de Cappadoce vers 335-Nysse vers 394 Chercher n'est pas une chose et trouver une autre, mais le gain de la recherche, c'est la recherche même. Homélies sur l'Ecclésiaste (traduction M. Canevet) Bible Tu rechercheras Yahvé ton Dieu ; et tu le trouveras si tu le cherches de tout ton cœur et de toute ton âme. Ancien Testament, DeutéronomeIV, 29 Commentaire Citation empruntée à la « Bible de Jérusalem ». Bible Demandez et l'on vous donnera ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l'on vous ouvrira. Évangile selon saint Matthieu, VII, 7 sainte Catherine de Sienne [Caterina Benincasa] Sienne 1347-Rome 1380 Ô Toi, Trinité éternelle, mer profonde dans laquelle plus je pénètre, plus je te trouve, et où plus je te trouve, plus je te cherche ! Tu, Trinità eterna, sei uno mare profondo, che quanto più c'entro tanto più truovo, e quanto più truovo più cerco di te. Dialogo della Divina Provvidenza, CLXVIItrouver (difficultés) verbe transitif (latin populaire tropare, inventer, du latin classique tropus, trope) Construction 1. Trouver que (+ indicatif ou conditionnel dans une phrase affirmative) : je trouve que c'est (que ce serait) une bonne idée. Trouver que (+ subjonctif ou conditionnel dans une phrase interrogative ou négative) : trouvez-vous que ce soit (que ce serait) une bonne idée ? je ne trouve pas que ce soit (que ce serait) une bonne idée. 2. Trouver bon, juste, normal... que (+ subjonctif) : je trouve normal qu'il se mette en colère. 3. Il se trouve que (+ indicatif) : il se trouve que je suis d'accord. Registre Si ça se trouve (= peut-être que) est familier : si ça se trouve, elle n'est même pas au courant. ● trouver (expressions) verbe transitif (latin populaire tropare, inventer, du latin classique tropus, trope) Aller trouver quelqu'un, se rendre auprès de lui pour lui parler. Familier. La trouver mauvaise, saumâtre, juger mauvaise une attitude à son égard. Quand on me cherche, on me trouve, on ne m'ennuiera pas sans que je riposte. Qu'est-ce que vous lui trouvez ?, qu'a-t-il de bien à vos yeux (que je n'ai pas remarqué) ? Trouver à qui parler, se trouver en présence de quelqu'un qui ne se laissera pas faire. Trouver du plaisir, de l'agrément, etc., à faire quelque chose, l'éprouver. ● trouver (homonymes) verbe transitif (latin populaire tropare, inventer, du latin classique tropus, trope)trouver (synonymes) verbe transitif (latin populaire tropare, inventer, du latin classique tropus, trope) Rencontrer, découvrir par hasard et prendre quelque chose, quelqu'un, un animal...
Synonymes :
- déceler
- dénicher
Découvrir l'être ou la chose que l'on cherchait
Contraires :
Rencontrer quelque chose sur son chemin au cours d'une action
Synonymes :
- découvrir
- détecter
Rencontrer quelqu'un, quelque chose, les avoir, en bénéficier
Synonymes :
Inventer quelque chose, le créer
Synonymes :
Penser, juger que quelque chose, quelqu'un ont telle caractéristique, leur attribuer...
Synonymes :
- regarder comme
- tenir pour

trouver
v.
aA./a v. tr.
rI./r
d1./d Rencontrer, apercevoir, découvrir (qqn, qqch que l'on cherchait). Trouver la maison de ses rêves. Vous le trouverez chez lui.
|| Aller trouver qqn, se rendre auprès de lui.
(Suivi d'un comp. désignant un état.) Je n'ai pu trouver le sommeil.
d2./d Rencontrer, découvrir (qqn, qqch que l'on ne cherchait pas, par hasard). Trouver un parapluie dans l'autobus.
Loc. Trouver à qui parler: rencontrer un interlocuteur de taille.
Trouver la mort dans un accident.
rII./r (Abstrait)
d1./d Découvrir, parvenir à obtenir (un résultat recherché) au moyen de l'étude, par un effort de l'intelligence, de l'imagination. Trouver la solution d'un problème.
|| Inventer. Trouver un nouveau procédé.
|| Fam. Trouver le moyen de (+ inf.): se débrouiller pour.
|| Trouver à (+ inf.): trouver la possibilité de. Il a trouvé à s'occuper.
Trouver à redire: critiquer, blâmer.
d2./d Parvenir à avoir, à disposer de. Trouver le temps, le courage de faire qqch.
rIII/r Fig.
d1./d Trouver (une sensation, un sentiment, etc.) à, dans: éprouver, ressentir à, dans. Trouver un malin plaisir à contredire qqn. Trouver une consolation dans l'amitié.
d2./d Voir (qqn, qqch) se présenter dans tel état, telle situation. Je l'ai trouvé malade. Trouver porte close.
d3./d Estimer, juger. Il trouve ce livre passionnant. Trouver le temps long.
|| Trouver bon, mauvais (de + inf., que): estimer bon, mauvais (de, que). Il a trouvé bon de partir et que je l'accompagne.
d4./d Trouver (une qualité, un état) à (qqn, qqch): reconnaître, attribuer (à qqn, qqch une qualité, un état). Je vous trouve bonne mine. Trouver beaucoup d'avantages à une situation.
aB./a v. Pron.
d1./d Se découvrir, se voir tel que l'on est. Avec le temps, il s'est trouvé.
d2./d être présent (en un lieu, en une occasion). Se trouver là par hasard.
|| (Choses) être (dans tel lieu); être situé. Le livre se trouve sur le premier rayon.
d3./d être (dans tel ou tel état). Se trouver dans l'embarras.
d4./d (Réfl.) S'estimer, se sentir. Il se trouve lésé par ce marché.
|| Se trouver mal: s'évanouir, avoir un malaise.
|| Se trouver bien de qqch, en être content, en tirer satisfaction.
d5./d v. impers. être, exister, se rencontrer. Il s'est trouvé quelqu'un pour l'accuser.
|| Il se trouve que: il arrive que, il se révèle que.

⇒TROUVER, verbe trans.
I. — Empl. trans.
A. — Découvrir quelque chose, quelqu'un que l'on cherchait.
1. [Le compl. d'obj. désigne une chose]
a) Découvrir une chose que l'on cherchait de manière plus ou moins systématique. Synon. dégoter (pop.), dénicher (fam.), mettre la main sur. Trouver du pétrole; trouver un endroit où loger, un bistrot dans le village; ramasser tout ce que l'on peut trouver; accessoire difficile à trouver. Honoré jurait après sa femme, parce qu'il ne trouvait pas son bouton de col (qu'est-ce qu'on avait bien pu en foutre de son bouton de col) (AYMÉ, Jument, 1933, p. 131):
1. ... mille fanfreluches, parmi lesquelles éclataient deux petits souliers (...) avec des boucles incrustées de diamants (...) « Oh! je veux les mettre, dit Sylvie, si je trouve les bas brodés! »
NERVAL, Filles feu, Sylvie, 1854, p. 606.
♦ [Le compl. d'obj. désigne une chose abstr.] Trouver la nuance voulue (d'une couleur); trouver un mot dans le dictionnaire, une adresse dans l'annuaire; prendre son plaisir où on le trouve. On ne s'inquiétait pas de savoir si vous étiez comte ou baron, mais bon valseur. Allez donc trouver un abandon pareil de nos jours! (ERCKM.-CHATR., Ami Fritz, 1864, p. 91). Cet amas d'organes dont je trouve la description dans les planches d'anatomie (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 401).
En partic. Découvrir en palpant. Trouver le pouls. (Dict. XIXe et XXe s.). Déceler, reconnaître en usant de moyens d'investigation. Trouver une lésion pulmonaire; trouver des staphylocoques à l'analyse; on lui a trouvé une bronchite. Il vous trouvera une dilatation de l'estomac, il n'a pas besoin de vous examiner puisqu'il l'a d'avance dans son œil. Vous pouvez la voir, elle se reflète dans son lorgnon (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 570).
b) Arriver à obtenir, à se procurer pour son usage quelque chose d'utile ou d'indispensable. Trouver un appartement; trouver un avion, un taxi, un train, une voiture; trouver un vol pour New-York. Aujourd'hui, l'argent dort, on n'en trouve plus pour faire fonctionner tout ça (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1201). Il voulut sortir de sa cachette pour leur demander où l'on trouverait à boire et à manger (ALAIN-FOURNIER, Meaulnes, 1913, p. 74).
c) Parvenir à un état, une situation souhaité(e) à cause des avantages que cela présente. Trouver le bonheur, le repos, le sommeil; trouver du travail, un métier, une situation; trouver asile, refuge quelque part; trouver assistance auprès de qqn. Il est impossible à la société de trouver le calme dans un état où elle souffre d'une plaie réelle (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 373). André Gide a su se rester fidèle (...). Et peut-être il a dû à cela d'avoir attendu jusqu'à l'après-guerre pour trouver un climat qui lui fût pleinement favorable (J.-R. BLOCH, Dest. du S., 1931, p. 69).
d) Recueillir quelque chose de manière à en tirer profit. Trouver son intérêt à faire qqc.; trouver son compte à qqc., avec qqn; trouver grâce aux yeux de qqn; trouver son affaire, le filon (fam.). Les mystiques chrétiens ont développé (...) ce thème favori que (...) celui qui a embrassé la vie parfaite trouve ici-bas une récompense suffisante (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 450). Quel avantage (...) les Français ont -ils pu trouver à changer de gouvernement huit fois en un siècle? (MAUROIS, Sil. Bramble, 1918, p. 36).
e) Voir se présenter à l'esprit ce que l'on cherche. Trouver une issue à la situation, un remède à ses maux; trouver sa voie. C'est comme... enfin... Je voudrais trouver une comparaison (CHÂTEAUBRIANT, Lourdines, 1911, p. 117). On ne peut contempler sans terreur l'étendue du mal que l'homme peut faire et subir. Comment pourrait-on croire qu'il soit possible de trouver une compensation à ce mal puisque, à cause de ce mal, Dieu a souffert la crucifixion? (S. WEIL, Pesanteur, 1943, p. 81).
2. [Le compl. d'obj. désigne une pers.]
a) Arriver à rencontrer, à joindre quelqu'un après l'avoir cherché. Où puis-je vous trouver? je vous trouve enfin; il est impossible à trouver; la police a trouvé l'assassin. À huit heures, Mimi courut à l'endroit où Rodolphe devait trouver Amélie (MURGER, Scène vie boh., 1851, p. 168). Je voudrais un simple renseignement... Savez-vous où, à cette heure, j'ai des chances de trouver Bellamy? (SIMENON, Vac. Maigret, 1948, p. 82).
Locutions
Aller, venir trouver qqn. Se rendre auprès de quelqu'un pour le voir, lui parler. Le roi (...) arriva à Saint-Quentin. La comtesse de Hainaut (...) vint l'y trouver pour essayer de ménager quelque accommodement (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t. 4, 1821-24, p. 4). Sa femme parlait d'aller trouver l'Anaïs Maloret pour lui demander raison de la chemise déchirée par son garçon (AYMÉ, Jument, 1933, p. 81).
Au fig., fam. Trouver la pie au nid. V. nid A 1. Trouver le lièvre au gîte. V. lièvre A 4 f.
En partic. Trouver Dieu. Avoir le sentiment de son existence. Peut-être ceux qui croient avoir perdu Dieu ne l'avaient-ils jamais trouvé? (MAURIAC, Bloc-Notes, 1955, p. 178). Absol. Cherchez et vous trouverez. Il y a un Objet impérissable, il y a Dieu. Sous notre déception, Dieu attend. « J'ai passionnément cherché, dit Gide. Et Claudel répond: J'ai trouvé » (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1907, p. 16).
b) ) Arriver à découvrir quelqu'un qui soit capable d'assurer telle fonction, de remplir telle mission, de rendre tel service. Synon. dénicher (fam.), mettre la main sur. Trouver une nourrice, une secrétaire, des ouvriers; trouver qqn qui veuille bien..., qui fasse l'affaire. J'espère ici, pour franchir les forêts, Trouver des défenseurs (BORNIER, Fille Rol., 1875, I, 3, p. 24). Biquet raconte ses tribulations suppliantes pour trouver une blanchisseuse qui consente à lui rendre le service d'laver du linge (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 83).
Trouver dans/en qqn + subst. précédé d'un art. Rencontrer telle sorte d'individu en la personne de. Il eut cependant le bonheur de trouver dans Bianchon un médecin habile et dévoué (BALZAC, Illus. perdues, 1839, p. 528). Christophe, en qui Jacqueline avait cru trouver un allié, se contenta de donner au jeune homme quelques conseils de prudence (ROLLAND, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1532).
Trouver qqn qui + ind./subj. dans les tournures interr. ou nég. Découvrir quelqu'un de tel. Je ne crois pas qu'on puisse trouver un Allemand qui éprouve aucun mépris pour une chose quelconque du passé allemand (BARRÈS, Cahiers, t. 11, 1918, p. 342).
Trouvez-moi qqn qui. Citez-moi, désignez-moi quelqu'un de tel. (Dict. XXe s.).
) En partic. Rencontrer quelqu'un avec qui on puisse établir des liens particuliers. Trouver un ami, un amoureux, un gendre. Les femmes y sont peu femmes [dans le théâtre] (...). Pas de coquetterie, à peine de sexe (...), pas la moindre intention de trouver là l'amant ou le caprice (GONCOURT, Journal, 1865, p. 215). Et l'ennemi s'était avancé vers lui la main tendue; au lieu d'un guerrier armé, il avait trouvé un bon camarade (LARBAUD, F. Marquez, 1911, p. 92).
Trouver un mari, une femme. Se marier. (Dict. XIXe et XXe s.).
Au fig., fam. Trouver chaussure à son pied. V. chaussure A. Trouver couvercle à sa marmite. V. couvercle A 1.
B. — Découvrir quelque chose, quelqu'un que l'on ne cherchait pas.
1. [Le compl. d'obj. désigne une chose]
a) Apercevoir, découvrir par hasard. Trouver un trésor en démolissant un mur, un billet sur le trottoir, des lettres au fond d'un tiroir. Quel est mon étonnement de trouver un article très aimable dans le Temps sur mon Journal ! (GONCOURT, Journal, 1887, p. 657). En rentrant, j'ai trouvé le New Yorker sous ma porte (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 315).
b) Au fig.
) Voir se présenter d'une manière fortuite. Synon. être confronté à, rencontrer. Trouver de la résistance, des difficultés, un obstacle sur sa route. À chercher le sommet, on trouve l'angoisse (G. BATAILLE, Exp. int., 1943, p. 136). L'imagination n'était pas en cause: je n'inventais pas ces horreurs, je les trouvais (...) dans ma mémoire (SARTRE, Mots, 1964, p. 123).
Loc. Trouver la mort. Être tué. Mais souvent le papillon d'or Trouve la mort au clair flambeau (CROS, Coffret santal, 1873, p. 20).
En partic. Découvrir, rencontrer chez un auteur, un compositeur, un artiste, en prenant connaissance de son œuvre. Trouver une description chez un auteur; trouver des sonorités nouvelles; trouver des erreurs, des fautes dans un texte. Lebrun trouve dans mon Hérodote un peu trop de vieux français (COURIER, Pamphlets pol., Livret de Paul-Louis, vigneron, 1823, p. 165). Il a eu la bonne fortune de trouver dans Berlioz un exemple particulièrement convaincant (SCHAEFFER, Rech. mus. concr., 1952, p. 156).
— [Avec on, nous, vous]
♦ On rencontre, on peut découvrir, il y a. On trouve ici toutes sortes d'oiseaux; on trouve de tout dans ce magasin; on trouve certains détails dans ce livre; on trouverait des faits contraires; vous trouverez ci-joint.../veuillez trouver ci-joint... (dans un courrier). Vous trouvez dans le livret:Pauvre fileuse! Eh bien, il se peut que le tableau représente un ver à soie femelle ou une chenille écrasée par un enfant (BAUDEL., Salon, 1846, p. 173). Dans les plus anciennes tombes d'Égypte on trouve le blé, l'orge, la fève (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921 p. 134).
♦ On constate l'existence de. L'on sait que dans un œuf qui n'a point été fécondé, on trouve néanmoins un corps gélatineux qui, à l'extérieur, ressemble parfaitement à un embryon fécondé (LAMARCK, Philos. zool., t. 2, 1809, p. 73). On trouve dans le domaine d'oc, les formes niella, gniella, niello (GOURMONT, Esthét. lang. fr., 1899, p. 200).
) [Le compl. d'obj. désigne un état, une situation] Découvrir en arrivant quelque part. Trouver le beau temps; trouver la guerre civile. Quelque part que vous alliez, vous trouvez la discussion ouverte sur l'affaire Reynier-Michel (JOUY, Hermite, t. 4, 1813, p. 154). Nous sommes arrivés à 10 heures du matin dans la maison Lablenie où j'ai trouvé un accueil aimable (MAINE DE BIRAN, Journal, 1816, p. 215).
) [Le suj. désigne une chose abstr.] Susciter, rencontrer du fait de sa seule existence. Principe qui trouve son application; toute politique trouve ses détracteurs. Toute rébellion à la nature trouve son châtiment (AMIEL, Journal, 1866, p. 337). Il n'est point de thèse qui n'y trouve son antithèse (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 32).
2. [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Rencontrer quelqu'un par hasard, être fortuitement en sa présence. Trouver des importuns chez soi; trouver qqn sur son chemin. Charles d'Este trouva Arcangeli qui l'attendait dans le salon, avec une collation de gâteaux, de raisins et de pêches (BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p. 339). Je revins dans le dixième arrondissement (...), pour entrer au collège Rollin, où je trouvai Barbusse, qui fut bon élève (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p. 20).
Locutions
Trouver son maître. V. maître1 I A 3.
Trouver à qui parler. V. parler1 II B 1 b.
Si tu me cherches, tu vas me trouver; quand on me cherche, on me trouve (fam.). Essuyer la riposte de quelqu'un qu'on a provoqué. Je n'attaque jamais personne, bien que je riposte quelquefois: le plus souvent je me tais. Si ce Père [un dominicain], que je ne connaissais pas, ne m'avait pas cherché, il ne m'aurait pas trouvé (MAURIAC, Nouv. Bloc-Notes, 1959, p. 234).
C. — Découvrir quelque chose par un effort de l'esprit ou de la volonté.
1. Déceler, découvrir, connaître quelque chose par un effort de réflexion, d'imagination. Trouver une explication, une solution à qqc.; trouver un moyen de/pour + inf.; trouver un plan, une formule, une idée, une méthode de/pour + inf.; trouver qqc. de nouveau. Il n'y a pas un accent , pas un geste dont Iffland ne sache trouver la cause en philosophe et en artiste (STAËL, Allemagne, t. 3, 1810, p. 220). Si elle arrivait à se détacher de cet individu, avoue que ce serait un beau débarras. On trouvera toujours un cas d'annulation (MAURIAC, Nœud vip., 1932, p. 285).
Locutions
Trouver (le) moyen de + inf. V. moyen2 B 1.
Fam. Où avez-vous trouvé cela? Qu'est-ce qui vous fait croire cela? (Dict. XIXe et XXe s.). Où est-ce qu'il trouve tout ça? Comment invente-t-il tout ça? (Dict. XXe s.).
Fam., p. antiphr.
[Pour souligner l'évidence de qqc.] Je, tu, etc. n'aurais (pas) trouvé ça tout(e) seul(e). Ce brave Kramen! Mais pourquoi est-ce qu'on l'arrêterait? Il n'est pas Juif? Il a un drôle de nom pourtant, il se pourrait qu'il soit Juif. Ah! je n'aurais pas trouvé ça tout seul (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 132).
[Pour exprimer un point de vue critique vis-à-vis d'une action] Ne rien trouver de mieux que de + inf. Ce genre de théâtre (...) n'est (...) qu'un chatouillement de tous les appétits bas du public. Et ce qu'ils ont trouvé de mieux, c'est d'habiller ces femmes en militaires! (GONCOURT, Journal, 1861, p. 897). Je ne trouvai pas mieux que d'attribuer à l'infortuné Léonard mes propres agitations, transportant le désordre de mon esprit dans la complexité du sien (VALÉRY, Variété [I], 1924, p. 219).
2. Trouver qqc. Faire une découverte; inventer quelque chose. Trouver qqc. de nouveau, un nouveau remède, un nouveau procédé de fabrication; trouver une loi mathématique. Colomb, en rêvant les îles de Saint-Brandon et le paradis terrestre, trouva l'Amérique (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 410). On ira jusqu'à brûler ses meubles, afin de trouver pour finir un émail plus pur et surtout plus durable (SCHAEFFER, Rech. mus. concr., 1952, p. 180).
3. Découvrir ce qui était caché, rendre clair ce qui était mystérieux. Synon. déchiffrer, deviner, percer. Trouver un secret, la clef d'une énigme, la solution d'un problème, l'explication d'un phénomène; trouver la vérité. Le bonhomme, surpris et flatté, finit par trouver lui-même un sens à son bredouillement confus (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 157). Trouver et formuler certaines lois de la condition humaine dont beaucoup de remarques profondes mettent en lumière des cas particuliers (S. WEIL, Pesanteur, 1943, p. 106).
Empl. abs. Trouver à force de chercher. Je vous réponds bien vite, sans solution pourtant. Je cherche et je creuse. Nous finirons par trouver (HUGO, Corresp., 1866, p. 533). Tout à coup: « J'ai trouvé! », s'écria-t-il à la façon d'Archimède (BILLY, Introïbo, 1939, p. 47).
4. Concevoir, élaborer mentalement, au moment de s'exprimer oralement ou par écrit. Trouver le mot juste, une parole aimable; ne pas trouver ses mots; trouver un sujet de conversation; trouver un prétexte, des arguments, une objection. Je suis tellement suffoquée que je ne trouve rien à vous dire (HERMANT, M. de Courpière, 1907, II, 11, p. 19). Avant que la vieille femme eût placé encore un mot, elle trouva sans hésiter (...) le mensonge qui ne fût pas tout à fait invraisemblable (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 208).
5. Se ménager le temps, la possibilité de faire quelque chose par un effort de volonté, d'imagination ou pouvoir en disposer par un effet heureux du hasard. Trouver l'occasion, la possibilité de (faire qqc.); trouver un moment pour. M. de Coantré monta au grenier, où il y avait une caisse pleine de lettres adressées à sa mère, caisse que, depuis six mois, il n'avait pas trouvé le temps de trier, parce que cela l'ennuyait trop (MONTHERL., Célibataires, 1934, p. 800).
6. Trouver à + inf.
a) Parvenir à quelque chose au prix d'efforts ou par un effet heureux du hasard. Trouver à se loger, à vendre (sa maison). Voici un contrat qui vaut le double; il vous sera très-facile de trouver à emprunter dessus vos quinze mille florins (KARR, Sous tilleuls, 1832, p. 164). Les modestes logements où avocats, journalistes, écrivains, pour un modique loyer, trouvaient jadis à se caser (BLANCHE, Modèles, 1928, p. 213).
b) Trouver à + inf. exprimant la critique. Découvrir ou inventer des raisons pour critiquer, dénigrer, désapprouver. Trouver à dire, à reprendre (à tout, à tout ce qu'on fait). Madame Bovary mère ne trouvait rien à blâmer, sauf peut-être cette manie de tricoter des camisoles pour les orphelins, au lieu de raccommoder ses torchons (FLAUB., Mme Bovary, t. 2, 1857, p. 57). Il n'exhibe plus de journaux d'extrême-gauche. (...) Il arrive en lisant le Petit Parisien. Personne ne peut trouver à y redire, ni les chefs, ni les camarades (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 249).
7. a) Faire naître, développer en soi une virtualité. Trouver l'espérance; trouver (en soi) la force, le courage nécessaire pour. Le comte (...) ne trouvait pas un cri de colère. Il tremblait (ZOLA, Nana, 1880, p. 1432). Je ne sais pas où je pus trouver la constance de poursuivre jusqu'au bout du morceau que, Dieu merci, je possédais bien (GIDE, Si le grain, 1924, p. 422).
b) Trouver (un sentiment, un état d'âme) dans/en/à qqc.; trouver (un sentiment, un état d'âme) à + inf. Éprouver. Trouver du plaisir à un travail, à parler avec qqn; trouver dans la tendresse, l'apaisement; trouver du dégoût face à. La jeunesse qui trouve un contentement réel à déployer ses forces (BALZAC, Lys, 1836, p. 161). Marguerite (...) semblait trouver de l'agrément à mes essais (DUHAMEL, Confess. min., 1920, p. 170).
D. — Découvrir quelque chose, quelqu'un sous tel aspect, dans telle situation.
1. a) Trouver + compl. et attribut du compl./compl. d'obj., qualifié par un compl. ou une prop. [Le compl./le compl. d'obj. désigne une chose ou une pers.] Découvrir, constater qu'une chose ou une personne se présente dans tel état, dans telle situation. Trouver la porte fermée, le dîner cuit; trouver tout en désordre; trouver qqn étendu, occupé à qqc., seul, au lit, debout, attendant. En rentrant à l'hôtel Franz trouva Albert en robe de chambre (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 482). J'ai trouvé toute la Charente inondée (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1907, p. 316).
b) Trouver qqn en faute; trouver un voleur dans la maison. (Dict. XIXe et XXe s.). Surprendre quelqu'un (dans une situation fâcheuse ou délictueuse).
Expr. fam. [Menace destinée à renforcer une interdiction] Que je vous y trouve! que je vous trouve à (faire qqc.) (Dict. XIXe et XXe s.). Synon. que je vous y prenne!
2. Trouver (un caractère, une qualité) à qqc./à qqn
a) [Le compl. introd. par à désigne une chose concr. ou abstr.] Attribuer, reconnaître à une chose tel caractère, telle qualité, tel défaut. Trouver des défauts à une robe; ne trouver aucune saveur à un plat; trouver des inconvénients à tel procédé. Je trouvais un charme à cette vie retranchée (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 29). Platonicien par état, j'allais du savoir à son objet; je trouvais à l'idée plus de réalité qu'à la chose (SARTRE, Mots, 1964, p. 39).
b) [Le compl. introd. par à désigne une pers.] Constater, remarquer chez quelqu'un telle manière d'être (physique, morale ou intellectuelle). Trouver du génie, des torts à qqn; trouver à qqn mauvais genre; je lui trouve bonne mine, mauvais moral. Je lui trouvai la candeur d'un enfant et le génie d'Homère (CHÊNEDOLLÉ, Journal, 1822, p. 121). M. Dubois lui-même trouvait à David de la brutalité, mais il lui savait gré d'avoir rompu avec le mauvais goût de Boucher, de Pierre et de Fragonard (A. FRANCE, Vie fleur, 1922, p. 457).
c) Fam. Qu'est-ce qu'il/elle/on lui trouve? qu'est-ce qu'il/elle/on peut bien lui trouver? Quelle qualité, quel agrément quelqu'un peut-il trouver à telle chose/telle personne? (Dict. XXe s.).
3. Trouver qqc./qqn + attribut
a) [Le compl. d'obj. désigne une chose concr. ou abstr.] Considérer quelque chose de telle manière. Trouver un plat salé, un film médiocre, son travail amusant, la vie insupportable; trouver le temps long. Nana trouva cette caresse-là très drôle de la part d'une femme si distinguée (ZOLA, Nana, 1880, p. 1301). Michel (...) trouvait l'Europe inhabitable et (...) il avait décidé de vivre au Maroc (COCTEAU, Parents, 1938, III, 6, p. 290).
♦ [Avec un groupe nom. introd. par de] Trouver une plaisanterie de mauvais goût. En arrivant à la vieille rue sombre, si joyeuse pour elle, elle la trouva d'un aspect triste (BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 93).
Loc., fam. La trouver mauvaise. V. mauvais I B 1 b. La trouver saumâtre.
En partic.
Trouver + adj. + de + inf. Considérer de telle façon le fait de faire quelque chose. Trouver normal de. L'habitude tuait la honte d'être nu, ils trouvaient naturel d'être ainsi (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1273). Elle trouva amusant de déniaiser ce gamin tout frais, tout jeune (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 171).
Trouver bon/mauvais qqc.; trouver bon/mauvais de + inf.; trouver bon/mauvais que + subj. Approuver ou déplorer quelque chose. De peur de subir le despotisme des partis (...), vous trouvez bon d'être opprimé d'une seule manière et par un seul individu à la fois (TOCQUEVILLE, Corresp. [avec Gobineau], 1857, p. 279).
Loc. Trouvez bon que. Permettez que, avec votre permission. Pardon, monsieur, mais en me chargeant de cette lettre pour mon oncle, je me suis engagé à rapporter la réponse à celui qu'elle intéresse. Ainsi trouvez bon que j'insiste pour qu'il la lise (GUILBERT DE PIXER., Cœlina, 1801, I, 9, p. 17).
b) [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Faire état de telle opinion personnelle concernant une personne. Trouver qqn beau, gentil, impertinent, vulgaire. Je trouve Carpeaux un artiste plus complet [que Rodin] (GONCOURT, Journal, 1894, p. 606). Grand'mère trouvait Adrienne de Cappe « très mauvaise langue » (GYP, Souv. pte fille, 1928, p. 184).
— [Avec un groupe nom. introd. par de] Je l'ai trouvée d'une extrême maigreur (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 426).
4. Trouver que + ind./subj. dans les tournures interr. ou nég. Juger, croire que. Je trouve qu'il est plus simple de; trouvez-vous qu'il soit bon de. Mes maîtres ne trouvaient pas que j'eusse mal profité (NODIER, Fée Miettes, 1831, p. 70). Je trouve que ça serait plus élégant de t'en aller (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 257). Absol. [En incise ou sous la forme d'une prop. interr. indir.] Le curé s'émerveillait de ces dispositions, bien que la religion d'Emma, trouvait-il, pût, à force de ferveurs, finir par friser l'hérésie et même l'extravagance (FLAUB., Mme Bovary, t. 2, 1857, p. 55). Jimmy: Bonjour, Clarisse; Vous allez bien? Clarisse: Merci... Sapristi, quelle belle robe de chambre! Jimmy: Vous trouvez? Ça vient de Londres (BOURDET, Sexe faible, 1931, I, p. 273).
II. — Empl. pronom.
A. — [Le suj. désigne une pers.]
1. Découvrir et assumer sa véritable personnalité. Il obtint de se trouver, de se perdre, de se reprendre et reconstruire, d'être diversement le même et l'autre (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 101).
2. Être placé soudainement ou par un effet du hasard en tel lieu, en telle situation, en présence de telle personne ou de telle chose. Se trouver chez/en face de qqn; se trouver nez à nez avec qqn; se trouver en compagnie, en présence de qqn; se trouver à Paris; se trouver face à face (avec un mur). Comme personne, par hasard, ne se trouvait là pour aller à Creil chercher une voiture, elle avait envie de m'y faire aller moi-même (FLAUB., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 19). Imaginez quelqu'un qu'on n'aurait vu que de loin, ou en rêve, ou en imagination: Mme Bovary, Anna Karénine, Werther... Gary Cooper, Charles Boyer... et brusquement on se trouverait assis à la même table! (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 61).
Empl. pronom. réciproque. Une fille, reprit l'ancien berger (...), une grande et belle fille, sûr. On s'est trouvé nez à nez tous deux, aussi couillons l'un que l'autre, parole (BERNANOS, Crime, 1935, p. 780).
3. [Avec un attribut]
a) Porter un jugement sur soi-même ou sur ses actes; éprouver la sensation d'être. Se trouver bête, dépaysé, embarrassé, mal à l'aise; se trouver spirituel, très fort; se trouver trop âgé. Je me trouvai ridicule et me jetai dans mille protestations pour lui persuader que c'étaient seulement des affaires (...) qui m'avaient empêché d'aller chez elle (GOBINEAU, Pléiades, 1874, p. 56). Le chef pâtissier (...) trouve, en un français impeccable, quelques mots de louange sans fadeur ni platitude, pour témoigner qu'il a lu certains de mes livres et se trouve fort honoré par ma poignée de main (GIDE, Journal, 1946, p. 289).
— [Avec un groupe nom. introd. par de] Quand je pense à tout le bonheur que cette petite Clotilde aurait pu me donner, je me trouve d'une sottise de l'avoir laissée moisir en France! (LENORMAND, Simoun, 1921, 7e tabl., p. 74).
b) Locutions
Se trouver bien. Éprouver un bien-être physique ou moral. Se trouver bien chez soi, en vacances, à l'ombre; se trouver bien avec qqn; se trouver bien partout. Il m'emmena chez lui et me présenta à sa femme. La semaine suivante, j'y dînai. (...) le temps ne me parut pas trop long et je me trouvai bien (GOBINEAU, Pléiades, 1874, p. 85). Terribles enfants! (...) Cette force de la nature, qui vous chasse...« Va-t'en! Ôte-toi de là! À mon tour!... » Christophe, qui entendait leur langage muet, avait envie de leur dire:« Ne vous pressez pas tant! Je me trouve bien, ici (...) » (ROLLAND, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1572).
Se trouver bien/mal/mieux. Se sentir en bonne, mauvaise, meilleure santé. Une fièvre causée par un froid humide le contraignit de s'arrêter dans une habitation du comte Woronzoff: se trouvant plus mal, il ordonna de le transporter à Taganzog (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 158).
Comment vous trouvez-vous? Comment allez-vous? comment vous sentez-vous? (Dict. XIXe et XXe s.).
Se trouver mal. Défaillir, s'évanouir. Le vieux baron de Tolly se trouva mal et tomba; on fut obligé de l'emporter. On parla d'apoplexie (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 290). J'ai couru après l'omnibus (...): sur la plate-forme atteinte péniblement et de justesse, j'ai cru que j'allais me trouver mal (GIDE, Journal, 1946, p. 301).
Se trouver bien/mal de qqc.; se trouver bien/mal de + inf. Avoir lieu d'être satisfait ou mécontent de quelque chose, de faire quelque chose. Je vais donc tâtonnant, hésitant, supposant, et ne m'en trouve pas plus mal; car c'est précisément le vague, l'incertain, le douteux qui fait (...) le charme de la flânerie (TOEPFFER, Nouv. genev., 1839, p. 137). M. Rezeau se trouva fort bien d'une soupe aux choux, servie directement dans son assiette par la fermière (H. BAZIN, Vipère, 1948, p. 154).
B. — [Le suj. désigne une chose concr. ou abstr.] Exister, pouvoir être découvert en tel endroit. Cette plante se trouve en montagne; cette citation se trouve chez tel auteur; où se trouvent les allumettes? Le numéro du journal où se trouvait cette annonce (BALZAC, Illus. perdues, 1843, p. 564):
2. Et le savant chanoine Cristiani d'ajouter en note, en 1946, au bas de la page de sa traduction: « Le mot planus, qui se trouve dans Pline, avec le sens de bouffon, a aussi celui de vagabond, d'aventurier. »
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 103.
Loc. fig. Cela ne se trouve pas sous le pied, sous le sabot, dans le pas d'un cheval. V. cheval B 4 d. Cela ne se trouve pas dans le pas d'un âne.
C. — [Le suj. désigne une chose ou une pers.]
1. Être dans telle situation, telle position, dans l'espace ou par rapport à une autre chose, une autre personne. L'appartement se trouve au premier étage; son nom se trouve en tête de liste; l'endroit où je me trouve. À droite de la petite porte ronde se trouvait un banc de pierre (ERCKM.-CHATR., Ami Fritz, 1864, p. 44). Il se trouva sans s'être aperçu du chemin parcouru, avenue de Clichy (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 258).
En partic. [Le suj. désigne une chose abstr.] Où se trouve la vérité? là se trouve le nœud du problème. Je me suis longtemps demandé où se trouve la différence de l'anecdote et du fait (ALAIN, Propos, 1921, p. 289).
2. [Avec un attribut ou un compl. prép.] Être à un moment donné dans tel état, telle situation, telle position. Se trouver libre pour la semaine; se trouver dans le besoin, l'embarras; se trouver dans la nécessité, l'impossibilité de (faire qqc.). Dans l'état où se trouvait mon cœur, je ne pouvais cependant supposer qu'il y eût là rien de blâmable (MUSSET, Confess. enf. s., 1836, p. 292). La situation où s'est trouvé Albert Camus rappelle assez celle du roi Lear recueilli par la moins avantagée de ses filles (SARRAUTE, Ère soupçon, 1956, p. 22).
3. Se trouver avoir/être. Avoir, être par un concours fortuit de circonstances. Il se trouve être un ami de; je me trouve avoir mille francs sur moi. Cet angle (...) se trouva être de cinquante-trois degrés (VERNE, Île myst., 1874, p. 126). Kate se trouva avoir en face d'elle le couple de jeunes mariés (PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 204).
♦ [Avec ell. de être] Par malheur cet homme se trouva un demi-coquin, une âme faible (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 112). La vie de l'intelligence constitue un univers lyrique (...) où ne manquent ni l'aventure, ni les passions, ni la douleur (qui s'y trouve d'une essence toute particulière) (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 215).
— [Avec un autre verbe] Cette théorie se trouve vérifiée par. Lorsque l'un des associés est (...) créancier d'une somme exigible envers une personne qui se trouve aussi devoir à la société une somme également exigible (Code civil, 1804, art. 1848, p. 334). Si enfin le nom ou le pseudonyme d'un de mes « héros » se trouvait appartenir à un personnage existant réellement, ce serait pure coïncidence (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 5).
D. — Empl. impers.
1. Il se trouve. Il existe, il y a. Il se trouve peu de villes qui, il se trouve une grande différence entre; il se trouve qqn, des gens pour. Dans ces « petits sacs de papier » où Rivarol jettait [sic] ses pensées au fur et à mesure qu'il les écrivait, il s'en est trouvé encore assez pour former un vol. in-8 « du plus haut intérêt » (CHÊNEDOLLÉ, Journal, 1832, p. 138). Or, cette loi de l'expression, il ne s'est pas trouvé un linguiste pour l'apercevoir (PAULHAN, Fleurs Tarbes, 1941, p. 77).
2. Il se trouve que + ind./subj. dans les tournures interr. ou nég. Il arrive, il se produit que. Comment se trouve-t-il qu'elle ne puisse être là? il se trouva que la voiture ne pût pas repartir. Grâce à votre grand nom, à votre grande fortune, à votre grand esprit, grâce enfin à vos grandes manières, il se trouve naturellement que vous êtes peu aimé dans le pays (SANDEAU, Mlle de La Seiglière, 1848, p. 219). Il se trouve que depuis un peu plus d'un siècle, la philosophie française (...) est une façon d'institution publique (NIZAN, Chiens garde, 1932, p. 176).
3. Loc. fam. [En incise] Si ça se trouve. Cela est fort possible. (Dict. XXe s.).
REM. Trouvable, adj. [Corresp. à supra I; en parlant d'une chose concr. ou abstr., d'une pers.] Qui peut être découvert, conçu ou rencontré. Anton. introuvable. Une femme lui manquait (...) Et comme cette femme n'était pas loin, était trouvable, que de simples conventions sociales l'empêchaient de la rejoindre à tout instant (...) il s'exapérait dans sa solitude (MAUPASS., Notre cœur, 1890, p. 409). À c'te heure, rendu au mois de mai, les maisons sont quasiment pus trouvables... Où c'est qu'on va se loger? (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 318).
Prononc. et Orth.:[], (il) trouve []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 2e moit. Xe s. « découvrir, rencontrer par hasard » (Saint-Léger, éd. J. Linskill, 100); 1580 trouver la mort (GARNIER, Antigone, éd. W. Foerster, 152); 2. 1478-80 on trouve « on rencontre, il y a » (COQUILLART, Nouv. Droitz, éd. M. J. Freeman, p. 195, vers 1261); 3. 1585 « rencontrer quelque chose dans une œuvre littéraire » (N. DU FAIL, Contes d'Eutrapel, éd. J. Assézat, p. 201); 4. 1718 vous me trouverez en vôtre chemin « je vous nuirai en toutes les affaires que je saurai que vous aurez » (LE ROUX, p. 513). B. 1. a) Ca 1050 « découvrir quelque chose ou quelqu'un que l'on cherche » (Alexis, éd. Chr. Storey, 114, 315); b) 1511 « découvrir quelqu'un capable d'assumer telle ou telle fonction » (GRINGORE, Jeu du prince des sotz et mère sotte, éd. Ch. d'Héricault et A. de Montaiglon, t. 1, p. 274); 1666 trouvez-moi qqn (MOLIÈRE, Médecin malgré lui, I, 1); c) 1656-57 trouver Dieu (PASCAL, Lett. au Duc de Roannez, éd. Brunschvicg, VI, p. 221); 2. ca 1170 « arriver à se prouver quelque chose » (Rois, éd. E. R. Curtius, L. III, XVII, 4); 3. 1re moit. XIIIe s. « découvrir, sentir en palpant » (Aucassin et Nicolette, éd. M. Roques, XXVI, 10). C. 1. Ca 1100 « découvrir par un effort d'imagination, de réflexion » (Roland, éd. J. Bédier, 3986); ca 1221 absol. (JEAN RENART, Lai de l'ombre, éd. J. Orr, vers 184); ca 1480 trouver le moyen de + inf. (Mistere Viel Testament, éd. J. de Rothschild, 26679); 1798 Où avez-vous trouvé cela? (Ac.); 2. 1155 « composer quelque chose en vers » (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 3342); 3. fin XIVe s. « inventer, créer » (E. DESCHAMPS, Poésies morales et hist., 261 ds T.-L.); 4. dernier quart XIVe s. trouver à + inf. (FROISSART, Chroniques, éd. G. Raynaud, t. 10, p. 102); ca 1480 trouver à redire (Mistere Viel Testament, 13858); 5. 1830 « éprouver en soi-même la capacité, la force de » (BALZAC, Mais. chat, p. 33). D. 1. Ca 1145 « constater qu'une personne est en tel état, telle situation » (WACE, Conception N.-D., éd. W. R. Ashford, 958); 2. ca 1150 « faire état de telle ou telle opinion personnelle concernant une personne » (Charroi de Nîmes, éd. D. Macmillan, 476); 3. ca 1165 « prendre sur le fait » (BENOÎT DE STE-MAURE, Troie, éd. L. Constans, 1499); 4. 1269-78 « attribuer à une chose telle qualité, tel défaut d'après ses propres constatations » (JEAN DE MEUNG, Rose, éd. F. Lecoy, 4972); 1538 trouver quelque chose bon, mauvais (EST.); 1547 trouver bon que (N. DU FAIL, Propos rustiques, éd. J. Assézat, p. 76); 1585 trouver mauvais « désapprouver quelque chose » (ID., Contes d'Eutrapel, II, p. 218); 5. 1866 la trouver raide (DELVAU, p. 329); 1883 la trouver mauvaise (ibid.); 1952 la trouver saumâtre (QUENEAU, Le Dimanche de la vie, p. 220). E. Verbe pronom. 1. 1176-81 « être à un endroit » (CHRÉTIEN DE TROYES, Chevalier Lion, 3068 ds T.-L.); 2. a) ca 1500 il se trouve que « il arrive, il se produit que » (COMMYNES, Mém., éd. J. Calmette, t. II, p. 25); b) 1549 « il se rencontre, il y a » (EST.); c) 1953 pop. si ça se trouve « il est fort possible que » (PERRET, Bâtons dans les roues, I ds ROB.); 3. ca 1500 « se rencontrer » (COMMYNES, op. cit., p. 135); 4. 1579 « porter un jugement personnel sur sa propre personne » (LARIVEY, Laquais, éd. Viollet-le-Duc, I, 2); 5. 1580 (d'une chose) « pouvoir être découvert, se rencontrer en un endroit » (B. PALISSY, Disc. admir., p. 410); 6. 1604 « en parlant de choses abstraites, avoir son siège, résider » (MONTCHRESTIEN, Hector, éd. Petit de Julleville, p. 45); 7. 1636 « découvrir sa personnalité » (ROTROU, Les Deux sosies, IV, 4); 8. 1740-55 se trouver + inf. « faire quelque chose par hasard » (ST SIMON, Mém., I, XXII ds ROB. 1964). Du lat. pop. tropare « composer, inventer un air » d'où « composer un poème », puis « inventer, découvrir », dér. de tropus « figure de rhétorique » (cf. lat. contropare, v. controuver). Fréq. abs. littér.:75 361. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 122 390, b) 110 463; XXe s.: a) 100 435, b) 96 470. Bbg. BOGACKI (Kr.). Les Prédicats locatifs statiques en fr.: ét. de sém. et de synt. Warszawa, 1977, pp. 71-72. — DUCROT (O.). Je trouve que. Semantikos. 1975, t. 1, pp. 68-87; Les Mots du discours. Paris, 1980, pp. 57-92. — GLASSER (R.). Sich finden in den romanischen Sprachen. Frankfurt, 1964, 302 p. — GOUG. Mots. t. 1 1962, pp. 257-259. — GROSS (M.). La Not. de règle et d'exception... In : [Mél. Mounin (G.)]. 2. Cahiers de ling., d'orientalisme et de slavistique. 1976, n° 7, pp. 41-52. — HEISIG (K.). Zur Bedeutungsentwicklung von fr. trouver. Rom. Jahrb. 1947-48, t. 1, pp. 78-86. — HOFER (S.). Z. rom. Philol. 1943, t. 63, p. 461. — JUD (J.). Vox rom. 1950, t. 11, pp. 250-252. — LANLY (A.). Morphol. hist. des verbes fr. Paris, 1977, pp. 99-101. — MULLER (Ch.). Les Verbes les plus fréquents du fr. Fr. Monde. 1974, n° 103, pp. 14-17. — SANDMANN (M.). Z. rom. Philol. 1952, t. 68, p. 153. — SCHUCHARDT (H.). Romanische Etymologien. II. Sitzungsberichte der Philosophisch-Historischen Klasse der Kaiserlichen Akademie der Wissenschaften. 1899, n° 3, pp. 54-57; Trouver. Z. rom. Philol. 1904, t. 28, pp. 36-55. — SPITZER (L.). Trouver. Romania. 1940, t. 66, pp. 1-11. — THOMAS (A.). Nouv. Essais 1904, p. 334; Probl. étymol. Romania. 1902, t. 31, pp. 1-12.

trouver [tʀuve] v. tr.
ÉTYM. Fin XIIe; truver, v. 1050; du lat. pop. tropare « composer (un air, un poème) » (cf. le provençal trobar, d'où troubadour), puis « inventer, découvrir » (cf. lat. médiéval contropare → Controuver).
———
I
1 Apercevoir, rencontrer, toucher (ce que l'on cherchait ou ce que l'on souhaitait avoir). Découvrir. || Chercher qqch. jusqu'à ce qu'on le trouve (→ Drachme, cit. 1). || Trouver de l'eau (→ Pourvoir, cit. 4), un gisement pétrolifère, métallifère ( Déceler, détecter). || Trouver la pâture pour les troupeaux (→ Nomadisme, cit. 1), une nourriture abondante (→ Muer, cit. 4). || Trouver sa subsistance (→ Glacer, cit. 2), de quoi tromper sa faim (→ Porcherie, cit. 2). || Un rossignol construit son nid quand il a trouvé de la mousse (→ Nicher, cit. 1). || Trouver une grotte pour se gîter (→ Impénétrable, cit. 2), une bâtisse où loger des malheureux (→ Hôtel-Dieu, cit. 2), un bistrot dans le village (→ Diable, cit. 20). || Je n'arrive pas à trouver ce livre, ces papiers (→ Mettre la main dessus). || Chose difficile à trouver (→ Sifflet, cit. 1), qu'il est rare de trouver (→ Squelette, cit. 2). Avoir, obtenir, rencontrer; et, fam., dégoter, dénicher, déterrer. || « On n'y trouve que ce qu'on apporte » (cit. 13). || Je défie qu'on les trouve, mes mille francs bien cachés (→ Jamais, cit. 29). || Trouver la nuance voulue dans la gamme des tons (→ Godet, cit. 3). || Ramasser tout ce qu'on peut trouver de brindilles (→ Fagot, cit. 1). || Fureter afin de trouver un mégot (cit. 1).
1 Un trésor est caché dedans.
Je ne sais pas l'endroit; mais un peu de courage
Vous le fera trouver, vous en viendrez à bout.
La Fontaine, Fables, V, 9.
2 Avait-on besoin d'un papier, il fallait perdre un mois à le chercher; encore souvent ne le trouvait-on pas.
Diderot, Jacques le fataliste, Pl., p. 537.
Par ext. Sentir en touchant. || Il se prit la main et ne trouva pas son pouls (cit. 3).
(Le compl. désigne une chose abstraite). || Mots que l'on trouve dans un dictionnaire (cit. 5 et 12).
2 (1273). Se procurer. || Trouver un appartement (cit. 6), un gîte à sa convenance (cit. 6), des places de cinéma (→ Lanterner, cit. 2). || Trouver de l'argent, des capitaux. || Je n'ai pas trouvé d'avion, de train pour Paris. || Essayer mille remèdes pour en trouver un bon (cit. 19).Trouver de l'argent à qqn. Procurer (→ Dispenser, cit. 10)Se trouver de l'argent.
3 Cette adresse extraordinaire hâta si fort les progrès de ma fortune, que je me trouvai en peu de semaines des sommes considérables (…)
Abbé Prévost, Manon Lescaut, I, p. 66.
Par métaphore ou fig. Obtenir (un avantage), parvenir à (un état, une situation favorable). || Trouver une activité (→ Parti, cit. 20), une occupation lucrative (→ Remettre, cit. 19), une position (cit. 13), une situation, du travail (→ Rouler, cit. 25), de l'ouvrage (cit. 3) || Trouver fortune (→ Promouvoir, cit. 1).Ne pouvoir trouver le sommeil (→ Essayer, cit. 31), le repos, le calme. || Trouver deux heures (cit. 8) de repos. || Trouver le bonheur.Trouver son chemin (par métaphore), le chemin du ciel (→ Gémissant, cit. 2), sa voie (→ Aptitude, cit. 10). || Trouver une issue (cit. 6). — ☑ Loc. Trouver place dans une voiture.Trouver un asile (cit. 17), trouver asile, refuge auprès de qqn, quelque part. Réfugier (se; → aussi Grenier, cit. 10).Trouver appui (cit. 32), assistance (cit. 7), soutien (cit. 5). — ☑ Loc. Trouver grâce (cit. 15 et 16) devant qqn.
4 Que la porte de la vie est petite ! que la voie qui y mène est étroite, et qu'il y en a peu qui la trouvent !
Bible (Sacy), Évangile selon saint Matthieu, VII, 14 (→ Étroit, cit. 5).
Spécialt. Recueillir (qqch.) de manière à en tirer avantage, profit. || Trouver un avantage (→ Dot, cit. 3; rompre, cit. 12). || Trouver son intérêt à faire qqch. (→ Athée, cit. 16). || Trouver son compte avec qqn. || Trouver son affaire (→ Jeter, cit. 49), le filon (→ Inamovible, cit. 3).
3 Parvenir à rencontrer (qqn), à être avec (qqn). || Trouver, ne pas trouver qqn. || Je ne l'ai pas trouvée chez elle. || Où peut-on le trouver à cette heure-ci ? Rencontrer; atteindre, joindre, rejoindre, surprendre; fam. dénicher, main (mettre la main sur qqn), pêcher (→ Appeler, cit. 5; infructueux, cit. 1). || Il, elle est impossible à trouver. Introuvable (cit. 4). — ☑ Loc. fig. Trouver le lièvre au gîte ( Surprendre), trouver la pie (1. Pie, cit. 4) au nid.Spécialt. || Trouver Dieu : sentir, éprouver sa présence (→ Ailleurs, cit. 3). || « Ceux qui cherchent (cit. 7) Dieu le trouvent ». || « Tu ne me chercherais (cit. 10) pas si tu ne m'avais trouvé ».
5 (Un homme) Est venu vous chercher (…)
Et ne vous trouvant pas, m'a chargé doucement (…)
De vous dire (…)
Molière, le Misanthrope, IV, 4.
Absolt. || Cherchez (cit. 6) et vous trouverez.
(V. 1200). || Aller trouver qqn : se rendre auprès de lui pour le voir, lui parler. Aller (cit. 35; → Gaillard, cit. 7; impresario, cit. 2; intimider, cit. 3; montrer, cit. 5; reculer, cit. 8).« Adieu : je vais trouver Roxane de ce pas » (cit. 38). Retrouver, voir.Par métaphore. || « Le mérite se cache, il faut l'aller trouver » (→ Produire, cit. 7).
Spécialt. Obtenir (qqn) pour son service. || Trouver une bonne, une nourrice (→ Accommoder, cit. 1), une gouvernante (cit. 4), un secrétaire (→ Griffonner, cit. 4), des ouvriers connaissant le maniement (cit. 3) des machines. || Trouver qqn qui veuille bien se charger de ce travail. || Trouvez-moi qqn qui fasse mon affaire.
Trouver un mari (→ Agréable, cit. 12), une femme.Trouver un gendre. Trouver un amant.Trouver un compagnon (cit. 3), un ami (→ Expansif, cit. 2). — ☑ Loc. fam. (fig.). Trouver chaussure à son pied, couvercle à sa marmite.
———
II (V. 1050). Découvrir, rencontrer (qqch., qqn) sans l'avoir cherché. Rencontrer.
a (Compl. n. de chose). || Trouver un mouchoir (cit. 3) sur un banc. || Je viens de trouver cet éventail (→ Pompadour, cit. 2). || Un hasard qui lui ferait trouver vingt francs (→ Inspecter, cit. 3). || « Quand tu trouves un diamant qui n'est à personne, il est à toi » (→ Posséder, cit. 5). Tomber (sur). || Prendre tout ce qu'on trouve (→ Fossé, cit. 5).Prendre son bien où on le trouve.
6 Un jour, elle trouva dans un livre venu du cabinet de lecture un billet ainsi conçu (…)
Jacques de Lacretelle, la Bonifas, X, p. 228.
(Abstrait). || Trouver un obstacle sur son chemin (cit. 51 et 52). || Trouver de la résistance (→ Mutin, cit. 1). || Trouver sa perte (→ Exposer, cit. 24), sa fin, la mort, une mort cruelle (→ Salutaire, cit. 1). || « Nous cherchons le bonheur (cit. 11) et ne trouvons que misère et mort » (Pascal).
(Avec on, nous, vous). On rencontre, il arrive de rencontrer, il y a… || On trouve sur cette côte toutes sortes de poissons (cit. 4). || On trouve tout dans ce magasin.On contaste l'existence de… || On trouve chez les baleines des organes rudimentaires (cit. 2). || Vous trouverez dans les climats du nord des peuples qui… (→ Midi, cit. 13).
Rencontrer au cours d'une lecture, dans un livre, chez un auteur. || Trouver une description dans un livre (→ Atrophier, cit. 2). || Un mot qu'on trouve dans Larivey (→ Joindre, cit. 26; et aussi plat, cit. 20; poil, cit. 19). || On ne trouve jamais chez Hugo la moindre impropriété de langage (→ Gaucherie, cit. 5).
b (Compl. n. de personne). || Trouver trois braves dans un cabaret (→ Frimas, cit. 5). || Je trouvai en arrivant des alguazils (cit. 2).
7 Dom Juan, je vous trouve à propos et suis bien aise de vous parler (…)
Molière, Dom Juan, V, 3.
7.1 — Six mois qu'il était marié, continue le client. Il l'a trouvée chez Perez. Qui n'aurait pas agi de la sorte ? Il sera acquitté, Rodrigo.
M. Duras, Dix heures et demie du soir en été, p. 15.
Loc. Trouver son maître (→ Quinaud, cit. 2).Trouver à qui parler (1. Parler, cit. 40).Trouver qqn sur son chemin.
Fam. || Trouver qqn : essuyer la riposte, la contre-attaque de qqn (en corrélation avec chercher qqn : lui chercher noise).Si tu me cherches, tu vas me trouver.
7.2 En revanche, notre ami me reproche d'avoir attaqué, dans le « Bloc-Notes », un innocent père dominicain, et Bourdet, et Mandouze (…)
Si ce Père, que je ne connaissais pas, ne m'avait pas cherché, il ne m'aurait pas trouvé.
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 234.
c (Sujet n. de chose). || Chaque mauvaise nouvelle trouve aussitôt son messager (→ 1. Savoir, cit. 66). || Sa mort trouvera des vengeurs.
———
III (1080). Abstrait.
1 Découvrir (qqch.) par un effort de l'esprit, de l'imagination. Imaginer, inventer. || Trouver un moyen, des moyens pour prévenir un danger (→ Autodafé, cit. 3). || Trouver le moyen de, trouver moyen de… 2. Moyen (cit. 2, 3, 4, et supra), réussir (à…). || Trouver un biais, un expédient (cit. 2 et 5). || Trouver un remède contre une maladie (→ Exalter, cit. 9). || Trouver une formule (→ Populaire, cit. 8), une méthode (→ Mur, cit. 9), une idée, des idées, un plan ( Forger). || Trouver une chose à quoi l'on n'avait pas songé. Aviser (s'). || « La dernière (cit. 1) chose qu'on trouve en faisant un ouvrage… ». || Trouver qqch. de nouveau. Innover.Se trouver (à soi-même). || Se trouver une raison, un prétexte pour ne pas faire qqch.
Spécialt. Découvrir (ce qui était caché, inconnu, rendre clair ce qui était mystérieux). Déchiffrer, deviner, élucider, percer. || Trouver un secret, la clef d'une énigme, d'un mystère, la solution d'un problème ( Résoudre). || Trouver l'explication d'une expression (→ Après, cit. 89). || Trouver la vérité (→ Subtil, cit. 1).(Dans le domaine de la recherche scientifique, médicale). || Trouver la cause (→ Hygiéniste, cit. 1), la source du mal. Déceler. || Ne rien trouver à l'auscultation (cit.). || Les médecins n'ont rien trouvé, ne lui ont rien trouvé. || Trouver le secret de l'équilibre (cit. 24). || Trouver des lois (→ Imagination, cit. 23), des principes (→ Effet, cit. 1).
Trouver que (et l'indic.). Découvrir. || Newton a trouvé que le poids des corps était proportionnel à la quantité de matière qu'ils contiennent (→ 1. Masse, cit. 33; et aussi cercle, cit. 1).
Absolt. || Inventer, c'est trouver, en bon français (→ Créer, cit. 8). || Trouver à force (cit. 81) de chercher. || « Je ne cherche pas, je trouve » (Picasso). || L'orgueil d'avoir trouvé (→ Modulation, cit. 4). || J'ai trouvé. Eurêka !
(Dans le domaine de l'expression orale ou écrite). || Ne pas trouver les mots (→ Objectiver, cit. 2), ses mots (→ Particularité, cit. 5), un mot (→ Nue, cit. 9). || Trouver le mot juste, le terme qui convient. || Trouver les paroles dont on a besoin (→ Entretenir, cit. 28). || Trouver la rime. || Trouver des arguments, des raisons, un prétexte (2. Prétexte, cit. 3), une excuse à la dernière minute ( Improviser). — ☑ Fam. Où avez-vous trouvé cela ? : qu'est-ce qui vous fait croire cela ?Où est-ce qu'il trouve tout ça ? Cf. Où est-ce qu'il va chercher tout ça ?
2 Pouvoir disposer de (temps, occasion, etc.). || Trouver le temps de faire qqch. (→ Artiste, cit. 10; astreindre, cit. 4; fric, cit. 2). || Trouver du temps pour observer (cit. 18), un moment (cit. 15) pour écrire. || Trouver l'occasion, la possibilité de faire (telle chose).
(V. 1250). || Trouver à… (et l'inf.) : trouver le moyen de… || Trouver à placer son mot. || Il n'a pas trouvé à se défaire de sa maison (Littré).
8 Pour moi, je suis peu fait à cet amour austère
Qui dans les seuls regards trouve à se satisfaire (…)
Molière, le Dépit amoureux, I, 3.
9 Dès qu'il y aura du danger, nous trouverons bien à vous faire sauver par là-haut.
Zola, la Débâcle, VII.
10 (…) j'aurais bien fini par trouver à gagner ma vie (…)
Gide, les Faux-monnayeurs, I, VIII.
Trouver à (et un verbe exprimant la critique). Avoir (à).Trouver à redire, à reprendre à qqch. : critiquer, désapprouver. || Il trouve à redire à tout, à tout ce qu'on fait.
3 Trouver (un sentiment, un état d'âme) dans, à, etc. : éprouver. || Trouver dans la tendresse l'apaisement (cit. 2) de ses souffrances. || Trouver son bien (→ Retirer, cit. 23), la paix (cit. 34) en soi-même. || Trouver du plaisir dans le calcul de ses richesses (→ Après, cit. 25), à parler (1. Parler, cit. 36) avec qqn. || Trouver la satiété où l'on recherchait le bonheur (→ Obligeant, cit.).
Trouver (et compl. n. d'un sentiment positif) à… (et n. ou inf.). || Trouver du plaisir à un travail, à faire qqch.
11 (…) comme un curé de village trouve joie à parcourir chaque soir les étroites allées de son jardin.
A. Maurois, Un art de vivre, II, 5.
Éprouver en soi-même la capacité, la force de… || Ne pas trouver la force d'articuler (cit. 12) une parole. || Trouver en soi la force de pardonner (→ Diable, cit. 5), le courage nécessaire (→ Raté, cit. 1), un courage surnaturel (→ Presse, cit. 2). || Trouver le courage de faire qqch. || Trouver l'espérance (cit. 14), la foi (→ Autel, cit. 16).
———
IV Voir qqn, qqch. se présenter d'une certaine manière.
1 (XIIe). Avec un compl. et un attribut du compl. || Trouver la porte fermée (→ Laisser, cit. 22), les volets clos. || Trouver le dîner cuit (cit. 15) à point.(Avec un objet direct qualifié par un complément ou une proposition). || Trouver visage de bois. || Avoir de la peine à trouver un soulier qui ne soit pas graissé (→ Noël, cit. 2).
(Avec un compl. n. de personne). || Trouver qqn vivant (→ Inanition, cit. 3), mort (→ Doute, cit. 8; extrême-onction, cit. 1), enseveli jusqu'à mi-corps (cit.) || Je l'avais trouvée languissamment (cit. 2) étendue sur une chaise longue.(Avec un objet direct qualifié par un compl. ou une proposition). || Trouver qqn au lit (→ Égrotant, cit. 2), debout près de son lit (→ Improviste, cit. 2), en veste (→ 1. Nu, cit. 6), sur le seuil (→ Marquer, cit. 18). || Je la trouvai furetant dans un tiroir. Surprendre. || Il trouva sa maîtresse qui l'attendait au bas du perron (→ Étreindre, cit. 10).
12 (…) il la trouva qui mettait des cataplasmes à une vieille dame (…)
France, Histoire comique, VII.
Trouver qqn en faute (supra cit. 14). (XVIIe). Fam. || Que je vous y trouve ! : que je vous y prenne (en tel endroit ou en train de faire telle chose).
13 Ah ! fourbe, que je vous y trouve !
Molière, le Sicilien, 8.
2 (XIIe). || Trouver (un caractère, une qualité) à (qqn, qqch.) : lui attribuer, lui reconnaître un (caractère, une qualité). || Je lui trouve mauvaise mine, bon moral. || Trouver des vertus, de l'esprit (→ 1. Dire, cit. 106), de la grâce (cit. 63) à qqn. || Ne trouver aucune saveur à ce qu'on avale (→ Oblitérer, cit. 2). || « Aux objets répugnants nous trouvons des appas » (cit. 12). || Trouver des défauts aux plus belles actions (→ Diminuer, cit. 7), des torts à qqn (→ Infatigable, cit. 4). || Il lui trouva l'air poli (→ Propos, cit. 10). || Trouver au sizerin (cit.) beaucoup de ressemblance avec le chardonneret. || Elle trouvait à tous ses bibelots une forme amusante (→ Cattleya, cit. 1). || Nous voudrions trouver en cet ennemi un adversaire digne de nous (→ Rival, cit. 5).
14 Ses yeux surtout avaient une expression à la fois voluptueuse et farouche que je n'ai trouvée depuis à aucun regard humain.
Mérimée, Carmen, II.
15 Hélène trouvait à son mari une roideur correcte qui ne lui déplaisait pas. Elle lui savait gré de son bon ton et de son flegme.
France, Jocaste, VI, Œ., t. II, p. 66.
16 Tel était alors mon état d'esprit que je trouvais à cela une grande poésie.
F. Mauriac, le Nœud de vipères, III.
Fam. || Qu'est-ce qu'il lui trouve ? || Qu'est-ce qu'elle peut bien lui trouver ? (comme qualité, agrément…).
3 (XIIIe). || Trouver (qqn, qqch.), et attribut : estimer, juger que (qqn, qqch.) est… Considérer, estimer, juger, regarder (comme), tenir (pour). || Trouver qqn gentil (→ Attrayant, cit. 1), enlaidi (→ 2. Farce, cit. 12), ridicule (→ Horripilant, cit. 3), moche (2. Moche, cit. 2), poseur (cit. 1), impertinent (→ Arrogance, cit. 2). || Je le trouve bon (cit. 92) à jeter aux chiens. || « Je vous trouve plaisant (cit. 5) d'user d'un tel empire ». || Il la trouvait jolie, elle le trouvait idiot. || Ne trouver personne à son gré (cit. 4), personne supérieur à soi.
17 (…) je le trouve bien singulier avec son air emphatique et mystérieux.
Mérimée, Colomba, IV.
18 (…) je n'en veux pas dire de mal; je la trouve supérieure à presque toutes ses semblables (…)
Maupassant, Notre cœur, II, III.
(Compl. n. de chose). || Trouver son travail amusant (→ Longer, cit. 2). || Trouver un plat trop salé. || Trouver la vie insupportable (→ Faire, cit. 238). || Un homme ne peut croire ce qu'il trouve absurde (cit. 3). || Je trouvai Paris pire que laid (→ Insultant, cit. 1).Trouver qqch. bon. || Trouver bon qqch. : trouver qu'il est bon d'avoir, de faire… || Trouver bon, mauvais de… (et inf.). || Trouver à propos de faire qqch. (→ Geôle, cit. 1). || Trouver bon ce qui est bon (cit. 1). || Trouver un livre, un film… bon, médiocre…Trouver le temps long, les journées longues (cit. 21). — ☑ Fam. La trouver mauvaise (supra cit. 15), saumâtre.
19 Je n'ai jamais trouvé fâcheux que les femmes eussent un peu de ventre, pourvu que le reste y fût proportionné.
France, la Rôtisserie de la reine Pédauque, Œ., t. VIII, p. 68.
20 (…) je ne trouve pas bien ce que vous faites (…)
A. Maurois, Climats, I, XV.
21 (…) Swann trouva délicieuse sa simplicité.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. I, p. 287.
Trouver que… (et indic.) : juger, croire, penser que. || Elle trouve que son mari ne s'occupe pas d'elle (→ Modeler, cit. 7). || Ils trouvent qu'il ne fait que son devoir (→ Générosité, cit. 10). || Trouver que c'est une lâcheté (cit. 13) de se tuer.
(Avec le subj. en phrase négative ou interrogative). || « Mais trouvez-vous que ce soit bien héroïque ? » (Mérimée, Colomba, III).Absolt. || La religion (cit. 13) d'Emma, trouvait-il, pouvait friser l'hérésie.Vous trouvez ? : vous croyez ?
22 — Il est rudement joli garçon.
— Tu trouves ?
— Mais oui, et puis il a l'air d'un bon vivant.
Maupassant, Pierre et Jean, III.
23 Il trouvait que le plus grand miracle c'était sa vie. Il s'étonnait d'être vivant et cela lui suffisait.
Giraudoux, Juliette au pays des hommes, III, p. 95.
(1538). || Trouver bon, mauvais que… Approuver, désapprouver. || Monsieur, trouvez bon que je quitte la place (cit. 10). || Trouveriez-vous mauvais qu'on protège (cit. 6) les arts ? ( Déplorer).
24 Oui, je trouverais bon que pour moi, loin du bruit,
Une voix s'élevât et parlât à la nuit !
Hugo, la Légende des siècles, XLIX, XII.
——————
se trouver v. pron.
1 (Mil. XVIIe). Être en présence de soi-même, se révéler à soi-même, découvrir sa véritable personnalité. || « Maintenant je me cherche (cit. 41), et ne me trouve plus ». || Uni à d'autres hommes dans une équipe (cit. 4), l'homme se trouve lui-même en s'oubliant.
2 Être en présence (de qqn ou de qqch.). || Se trouver tête à tête, nez (cit. 40) à nez avec son père, nez à nez (cit. 39) avec une grande glace. || Se trouver en face de qqn (→ Bonace, cit. 4), face à face (cit. 67) avec un mur, auprès de qqn (→ 1. Goutte, cit. 30). || Se trouver en présence de qqn (→ Fourrer, cit. 26; mystificateur, cit. 1), en compagnie de qqn. || Se trouver sur le chemin (cit. 52), sur le passage de qqn (→ Éloigner, cit. 8).Les particules avec lesquelles la langue se trouve en contact (→ Papille, cit. 1).
25 Nous nous trouvions quarante millions d'agriculteurs face à quatre-vingts millions d'industriels !
Saint-Exupéry, Pilote de guerre, XIII.
(Récipr.). Rencontrer (se). || Nous nous sommes trouvés nez à nez sur le boulevard (Académie).« Les âmes sœurs (cit. 4) finissent par se trouver… ».
3 (V. 1460, Villon). || Se trouver à, dans, en, chez… : être (dans un lieu, une circonstance). Être. || Il franchit (cit. 1) une barrière et se trouva dans le jardin. || Je me trouvais à la messe (→ Accoutumer, cit. 5). || Les personnes qui se trouvaient là (→ Menu, cit. 10). || D'Alembert se trouva chez Voltaire avec un professeur de droit (3. Droit, cit. 70). || Se trouver à la porte de la maison (→ Ouvrir, cit. 5), à sa fenêtre (→ Habitant, cit. 11). || Me trouvant à La Haye… (→ Prêche, cit. 1). || Se trouver aux funérailles de qqn (→ Médecin, cit. 5). Assister. || Un dîner où se trouvèrent le Préfet et toutes les sommités (cit. 2) administratives.|| « Trouve-toi demain matin à cinq heures dans le bois » (Mme de Genlis, in Pougens).
26 — Mais tout s'apprête au temple, et vous avez promis.
— Oui, je m'y trouverai. Mais allons voir mon fils.
Racine, Andromaque, IV, 1.
Se trouver à… (et l'infinitif).
27 Je me trouvais, un matin, à jouer avec deux nouveaux (…)
Paul Bourget, André Cornélis, p. 15.
(Sujet n. de chose). || Un dossier qui se trouve sous un serre-papier (→ Intitulé, cit. 1). || Son nom ne se trouve pas sur la liste. Figurer. || À gauche se trouvent les archives (→ Reléguer, cit. 2). || Cet ouvrage est épuisé, il ne se trouve plus en librairie.Ici se trouve un perron. Exister, offrir (s').Par ext. || L'évêché se trouve au chef-lieu du département. Siéger. || Cette espèce de babouin se trouve à la Côte de l'Or (→ Mandrill, cit.). Rencontrer (se); habitat.
(Abstrait). || Là se trouve l'essentiel de la suggestion (cit. 5).
Prov. Cela ne se trouve pas sous les pieds, sous le sabot, dans le pas d'un cheval (cit. 40).
4 (V. 1265). Se présenter, être (dans un état, une position ou situation). || L'espace qui se trouve compris entre le cristallin et la cornée (→ Chambre, cit. 15). || Les circonstances où nous nous trouvons (→ Prudence, cit. 2). || Pour le comprendre, il faut se trouver dans une situation semblable (→ Positif, cit. 10), à ma place (→ Représentant, cit. 1). || Se trouver à l'abri (cit. 4) dans une rade. || Se trouver dans une mauvaise passe (2. Passe, cit. 16), en mauvaise posture, dans la misère (→ Prétendre, cit. 3), en danger de mort, sans secours, sans un sou (→ Saisir, cit. 20), seul au monde (→ Orphelin, cit. 5). Demeurer. || Se trouver dans la nécessité de faire qqch. (→ Plumage, cit. 3), dans l'impossibilité d'exercer ses droits (→ Assistance, cit. 12), hors d'état de payer ses dettes (→ Cession, cit. 1). || Se trouver en retard d'un jour sur son loyer (cit. 3). — ☑ Loc. Il ne s'est jamais trouvé à pareille fête (cit. 21 et supra).Fig. || La théorie des quanta (cit. 1) se trouvait dans une impasse. Avérer (s'), révéler (se).
5 (Fin XVIIe). || Se trouver être, se trouver avoir… : être, avoir, par une rencontre fortuite de circonstances. || Une servante qui s'est trouvée par hasard être sa payse (→ Redire, cit. 2). || Il se trouve être le dernier (Académie). Révéler (se). || La théorie de la lumière (cit. 20) se trouve être une théorie électromagnétique.Différents articles que le marchand se trouvait avoir (→ Montrer, cit. 2). || Ses inepties (cit. 3) qui se trouvaient quelquefois exprimer quelque chose.
28 (…) je dois vous dire que, sans avoir cherché à savoir vos secrets, je me trouve les avoir appris en partie (…)
Mérimée, Colomba, IV.
29 Le secrétaire se trouvait être un assez mauvais sujet et se dérobait le plus souvent qu'il pouvait à l'ennui de la table de famille (…)
Ed. et J. de Goncourt, Chérie, p. 20.
30 Elles se trouvent répondre à un sentiment que j'ai très fort depuis quelque temps.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. VII, I, p. 8.
(Avec un attribut). || Se trouver maître d'un secret (→ Irréconciliable, cit. 1). || Elle se trouvait libre pour (cit. 19) la semaine. || « La cigale (…) Se trouva fort dépourvue » (cit. 1).
31 Notre Hyacinte s'est trouvée la fille du Seigneur Géronte (…)
Molière, les Fourberies de Scapin, III, 8.
REM. Ce tour (avec un substantif) est vieilli; on dirait aujourd'hui : elle s'est trouvée être…
32 Se trouver prend, dans beaucoup de cas, un sens proche de être par accident : Elle n'a pu continuer son voyage; arrivée à Nancy, elle s'est trouvée lasse, on lui a conseillé de s'arrêter.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 617.
6 (Mil. XVIe). Impers. || Il se trouve… : il y a, il existe… Avoir. || Il s'y trouve de l'ouvrage pour tout le monde (→ Mendier, cit. 1). || Malgré les précautions prises, il se trouva des témoins (→ Porte-manteau, cit. 1). Rencontrer (se). || Il se trouvera des hommes qui auront une pensée désintéressée (→ Bouleversement, cit. 2). Être, exister. || Il s'en trouve à qui l'habitude des périls affermit (cit. 6) le courage. || Il se trouve dans les trois quarts des hommes, comme un poète (cit. 11) qui meurt jeune, tandis que l'homme survit.
33 Encore s'est-il trouvé des gens qui se sont plaints qu'il s'emportât contre Andromaque (…)
Racine, Andromaque, « Première préface ».
34 Rien n'est changé en France, si ce n'est qu'il s'y trouve un Français de plus.
Talleyrand, Au comte d'Artois, in Guerlac, p. 275.
(Fin XVe, Commynes). || Il se trouve que… : il arrive que, il se fait que… Advenir, arriver. || Il s'est trouvé que, la marée étant haute, on nous a fait sortir (→ Sasser, cit.). || Il se trouva que réellement il mourait de faim (→ Office, cit. 8). || Il se trouva que les plus beaux rêves avaient été funestes (→ Fait, cit. 28). Avérer (s'). || Cette jeune fille qui vous dérange (cit. 7), il se trouve que c'est moi.
35 Il se trouva que, sur tous essayée,
À pas un d'eux elle ne convenait.
La Fontaine, Fables, VI, 6.
En tour interrogatif ou négatif (avec le subj.) :
36 (…) comment (…) se trouvait-il que Tartarin de Tarascon n'eût jamais quitté Tarascon ?
Alphonse Daudet, Tartarin de Tarascon, I, VI.
Fam. Si ça se trouve, il ne rentrera pas déjeuner, cela peut arriver.
37 Vous trouvez cela pittoresque ou même formidable, et si ça se trouve vous irez jusqu'à spectaculaire (…)
Jacques Perret, Bâtons dans les roues, I.
7 (Avec un attribut). Se sentir (dans un état), éprouver l'impression, la sensation d'être… || Se trouver dépaysé (cit. 4 et 5), embarrassé (→ 2. Canon, cit. 1), responsable (→ Même, cit. 7). || Se trouver porté à faire qqch. (→ Nature, cit. 44). — Se trouver bien dans son nid (cit. 8) : s'y plaire. || Ils se trouvent bien ensemble. || Comment vous trouvez-vous ce matin ? : comment vous sentez-vous ?
Se trouver bien, mal (de qqch.) : en être content, en éprouver du désagrément.(Avec l'infinitif). || Ses amis se sont bien trouvés de s'être fiés à lui (→ Crédit, cit. 1).
38 (…) l'orviétan est un remède dont beaucoup de gens se sont bien trouvés.
Molière, l'Amour médecin, II, 6.
39 Et ne me tends plus de panneau :
Tu te trouverais mal d'un pareil stratagème.
La Fontaine, Fables, IV, 19.
40 — Alors, dit-il, vous vous trouvez bien dans votre bastide, Monsieur le curé ?
Maupassant, l'Inutile Beauté, « Champ d'oliviers », II.
Se trouver mal : défaillir, s'évanouir. 2. Mal (supra cit. 6). || Elle a failli se trouver mal.
Se trouver (et adj.). Se croire, se juger. Considérer (se), estimer (s'). || Se trouver malheureux (cit. 4 et 8). || Je me trouve un peu avancé en âge (cit. 11) pour elle.
——————
trouvé, ée p. p. adj.
|| Trouvé sur la voie publique en flagrant délit de vol, il nie (cit. 2) tout. Découvert.Loc. || Enfant trouvé. Enfant (cit. 27). || Objets trouvés : objets égarés par leurs propriétaires, retrouvés et rangés pour être à la disposition de ceux qui les ont perdus. || Aller chercher un sac aux objets trouvés. Perdu (perdre, p. p.) I., 2. : objets perdus.
Excuse toute trouvée. || Endroit tout trouvé pour camper. Désigné. || Expression, formule bien trouvée, bien imaginée, neuve, originale. Heureux; trouvaille.Si ce n'est pas vrai, c'est bien trouvé (cf. Si non è vero, è bene trovato).
41 — Tu l'aimais, ah ! vraiment, voilà qui est bien trouvé (…) C'est sans doute parce que tu aimais ton ami que tu m'as pris pour amant.
Zola, Thérèse Raquin, XXIX.
CONTR. Chercher, rechercher. — Enquérir (s'), perdre.
DÉR. Trouvable, trouvaille, trouveur.
COMP. Controuver, retrouver.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • trouver — Trouver, Inuenire, Nancisci. Il faut trouver, Inuento est opus. J ay trouvé fort affaire en cet affaire, Negotium reperiri in hac re. Là je trouvay L. Lucius avec lettres, Ibi mihi praesto fuit L. Lucilius cum literis. Trouver quelqu un plus… …   Thresor de la langue françoyse

  • trouver — TROUVER. v. act. Rencontrer quelqu un, ou quelque chose, soit qu on le cherche ou qu on ne le cherche pas. Il le trouva dans le chemin. il trouva un thresor par hasard en faisant creuser un fossé. il a tant cherché qu il a trouvé ce papier. il le …   Dictionnaire de l'Académie française

  • trouver — (trou vé) v. a. 1°   Rencontrer quelqu un ou quelque chose, soit qu on les cherche, soit qu on ne les cherche pas. •   Ah ! seigneur Geronimo, je vous trouve à propos, et j allais chez vous vous chercher, MOL. Mar. forcé, I, 2. •   Quand on voit… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TROUVER — v. a. Rencontrer quelqu un ou quelque chose, soit qu on le cherche, soit qu on ne le cherche pas. Il le trouva dans le chemin. Je l ai trouvé à table. Je vous trouve à propos. J ai passé vingt fois chez vous sans vous trouver. Il a trouvé un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TROUVER — v. tr. Rencontrer quelqu’un, quelque chose qu’on cherche. Je vous trouve enfin. J’ai passé vingt fois chez vous sans vous trouver. Je ne trouve pas la clef. Il n’a pas trouvé de voiture. Trouver un appartement. Il a tant cherché ce papier qu’il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • trouver — vt. ; retrouver ; découvrir ; rencontrer ; penser, juger ; voir, rendre visite à : travâ (Bessans), treuvâ (Montagny Bozel.026c, Arvillard.228b, Billième.173b, Doucy Bauges), trevô (St Jean Arvey), trouvâ (026b, Bourget Huile, Compôte Bauges),… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • trouver — v.t. La trouver mauvaise, juger que le procédé est malhonnête, désagréable : Quand il m a vidé, je l ai trouvée mauvaise. / Se trouver mal sur quelque chose, le chaparder …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • trouver — [tʀuve] (v. 1) Présent : trouve, trouves, trouve, trouvons, trouvez, trouvent ; Futur : trouverai, trouveras, trouvera, trouverons, trouverez, trouveront ; Passé : trouvai, trouvas, trouva, trouvâmes, trouvâtes, trouvèrent ; Imparfait : trouvais …   French Morphology and Phonetics

  • Trouver le trefle pourpre a quatre feuilles ! — Trouver le trèfle pourpre à quatre feuilles ! Premier OAV de l anime Naruto. L histoire Cet épisode spécial raconte une histoire totalement à part de la série dans laquelle Naruto décide de rendre service au petit Konohamaru. Ce dernier, qui… …   Wikipédia en Français

  • Trouver le trèfle pourpre à quatre feuilles ! — Trouver le trèfle pourpre à quatre feuilles est le premier OAV de l anime Naruto. L histoire Le trèfle pourpre à quatre feuilles. Cet épisode spécial raconte une histoire totalement à part de la série dans laquelle Naruto décide de rendre service …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.